AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Need to talk around a drink ~ with Héliodore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Portland Babes
broken heart since : 27/08/2018
textos de rupture envoyés : 1170
la gourmandise : 0
faceclaim : Scott Eastwood

MessageSujet: Need to talk around a drink ~ with Héliodore   Lun 3 Sep - 11:09

Need to talk around a drink ~Héliodore x AndreaUn bureau. Des boites neutres, contenant des pochettes cartonnées en tout genre, sur les étagères des classeurs sur le point de déborder de feuilles de papier. Chaque chose à sa place, grande armée de militaires en rang dans un ordre alphabétique irréprochable. Cartons numérotés, classeurs étiquetés. Chaque chose avait une place précise, et rien n'avait l'autorisation de bouger. Le moindre papier à la mauvaise place et ce serait l'anarchie, guerre civile. Le commandant Phelps à la tête du régiment, strict et intransigeant quand à la place de ses petits soldats. Il savait par cœur où chaque membre se tenait. Oui, Andrea aimait comparer son bureau de notaire à une armée sur le champ de bataille. Allez savoir pourquoi.
C'est en plein travail qu'il avait reçu un message, indiqué par le petit bruit bref et sourd de son téléphone portable. Telle un petite goutte de pluie qui s'échoue dans une vaste flaque d'eau. D'un geste simple, il déverrouille son écran. Hélio qui demandait à le voir. Vu la tournure de la phrase, il semblait que c'était assez important. Sur le petit appareil électronique, il pianote, inscrit quelques mots avant de l'envoyer. Il sera bientôt là. Il était déjà bien assez tard de toute façon, et il était bien temps de s'arrêter.

Il termine rapidement, avec son efficacité légendaire sa tache précédemment entamée, range son petit soldat à sa bonne place. Il prend du recul, dans un irrépressible besoin de vérifier que tout est en ordre, manie récurrente, perfectionnisme trop prononcé. Il attrape sa mallette de cuir aussi noir que les troubles pesant au dessus de sa tête dernièrement, plus qu'à l'accoutumé. Il sort de son bureau, le verrouille et quitte le bâtiment, descendant les marches deux par deux avant de se presser jusqu'à la voiture, y monte et démarre pour aller rejoindre son ami de longue date au White Owl Social Club. Un bar qu'ils aimaient fréquemment fréquenter. Ils en étaient devenu des habitués lorsqu'il s'agissait d'avoir une conversation assez sérieuse. Parce que dans ce genre de moment, on aime se rassurer par des repères, pour s'y sentir à l'aise.

Andrea finit par passer le pas de la porte, soudain envahit par ce brouhaha, cet ensemble de paroles incompréhensibles qui se mélangent et se bousculent, les chuchotis supposés discrets, et les éclats de rires autour de verres qui s'entrechoquent. Son regard semblables aux mers d’azur balait l'endroit, trouvant sans peine ce visage si familier. Il va à grands pas à sa rencontre, et s'installe sans une once d'hésitation à ses cotés en posant sa main sur l'épaule de ce camarade, ce frère qu'il connaît bien. Celui-ci déjà en train de boire. Et le connaissant, étant donné que ce n'était pas la grande forme, il serait prêt à parier que ce n'était pas son premier verre. Fâcheuse habitude humaine de vouloir chasser ses problèmes à coup de longues gorgés du nectar qui vous brûle agréablement la gorge. Celui qui vous fait si vite perdre pieds pour un retour à la réalité toujours plus douloureux.

- Alors, ça ne va pas fort, hein ? Tu as bien fait de me faire venir.

Déclara le plus jeune en faisant un signe à une petite serveuse de prendre sa commande. Accompagné d'un sourire qui lui était propre, quelque chose de fort. Lui aussi en aurait sûrement besoin, du nectar salvateur.
©️  YOU_COMPLETE_MESS

@Héliodore O'Toole

_________________
There is no remedy for love but to love more.Success is not the key to happiness. Happiness is the key to success. If you love what you are doing, you will be successful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 24/08/2018
textos de rupture envoyés : 426
la gourmandise : 90
faceclaim : Dominic Sherwood, by Carole71

MessageSujet: Re: Need to talk around a drink ~ with Héliodore   Mar 4 Sep - 18:18

Need to talk around a drink ft @Andrea Phelps

 
Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l'esprit et l'illuminateur de l'intelligence - Paul Claudel

 
De tout temps, de multiples auteurs ont écrit au sujet de l’alcool. Pour l’encenser ou le critiquer, c’est selon les époques, les points de vue aussi, ou encore le goût de la polémique. Mon avis sur la question est assez variable, tant que ça reste raisonnable. La notion du raisonnable est cependant variable, notamment quand il y a des choses à oublier. On le sait tous, en général, on cherche à oublier des soucis touchant le domaine de la vie professionnelle, la santé, nos relations avec les autres, ou l’amour. En ce qui me concerne, si je suis au bar, aujourd’hui, c’est à cause de mon cœur. Car ce con s’avère touché par la maladie qui me ronge depuis des années, et qu’il persévère à battre pour une jolie rousse que je ne devrais pas désirer. Oh, et il y a aussi l’histoire de Zara, qui me donne une raison supplémentaire d’oublier à quel point la vie peut être une véritable pute, par moment…

C’est parce que j’éprouve le besoin de parler à quelqu’un, de ce gigantesque merdier (hormis ce qui touche à Zara), que j’ai envoyé un message à Andrea. Lui saura m’écouter, et essayer de me comprendre. J’aurais pu solliciter la présence de Zara, mais celle-ci a déjà beaucoup de choses à gérer. Othello et Alphée, quant à eux, il est tout bonnement inconcevable que je puisse leur parler de tout cela (sauf ce qui touche ma maladie, mais tout ce qui est lié à Théo, par contre, je ne peux pas le faire !). Sauf que là, ce qui me ronge le plus, ça concerne Théo, son accident, la perte de notre enfant, son amnésie…

J’ai pris place à une des tables que l’on occupe souvent. Les lieux étant souvent fréquentés, avoir une place attitré est compliqué, il nous faut improviser, même si nous avons un semblant de routine, ici. J’ai commencé avec une bière, le temps que le Phelps arrive. Le temps que celui-ci me rejoigne, j’ai pu commander un autre verre, passant désormais à du whisky. D’un signe de tête, je le salue, après qu’il m’ait signalé son arrivée d’une tape sur l’épaule, tout en prenant place. Attendant que la serveuse parte, en ayant pris la commande de mon ami, je finis par lui répondre un simple : « Ca va toujours, quand l’alcool coule à flot ! », tout en levant mon verre, comme si je tenais à trinquer. L’ironie est dans mes mots, même si la réalité est là : je suis assez riche pour m’acheter de quoi me mettre la tête à l’envers, et frôler le coma éthylique. « La 1ère tournée est pour moi ! », et mon ton est sans appel. « Faut fêter ma non-paternité ! ». Ca paraîtra très certainement incompréhensible, aux yeux de mon interlocuteur, mais j’aime assez les effets de style de ce genre. Je suis un littéraire, après tout. Mais il me connait assez pour deviner que ces propos flous concernent Théoxane, Andrea connaissant - dans les grandes lignes - l'histoire m'unissant à la St James. Depuis le temps que nous nous connaissons, nous avons pu échanger une tonne de confidences, et même si je ne pourrais le qualifier de meilleur pote, je le considère comme un frère. Et si vous ne voyez pas la différence entre un ami et un frère, mes pauvres amis, je ne peux plus rien pour vous !

 ©crack in time

_________________
Hélioxane
Day breaks and when I turn you're not on my pillow. Still your t-shirt on my chair. I try not to think but I can't stop and doubt sets in like a storm. The jump was my decision I've only got myself to blame. 'Cause I have no right to love you when I chose to walk away. I have no right to miss you when I didn't wanna stay. And I have no right to need you and I knew what my heart was gonna lose. I have no right to love you but I do, I still do.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 27/08/2018
textos de rupture envoyés : 1170
la gourmandise : 0
faceclaim : Scott Eastwood

MessageSujet: Re: Need to talk around a drink ~ with Héliodore   Sam 15 Sep - 13:50

Need to talk around a drink ~Héliodore x AndreaLe notaire avait le regard tourné vers son ami, attendant sa réponse. La remarque à propos de l'alcool l'étonna un peu, au vu de son expression, les sourcils arqués. Mais dans un autre sens, pas tant que ça. C'était du Héliodore tout craché de boire pour oublier ses soucis. Fallait dire qu'il lui en arrivait des misères tout le temps, à croire que le destin s'acharnait sur lui constamment, le pauvre.

- C'est une réplique digne  d'un pirate tel que Jack Sparrow ça ! Et ça me donne une idée de costume d'Halloween que je pourrais t'offrir, tiens. Ça t'irait comme un gant, j'en suis convaincu.

Avait-il lâché tout naturellement. Il était conscient que Héliodore l'avait appelé parce que les choses allaient mal. Vraiment mal. Et pour certains, cela pourrait sembler mal venu de plaisanter ainsi. Mais si Andrea se permettait un peu d'humour à cet instant précis, ce n'était ni plus ni moins que pour espérer détendre un peu l'atmosphère. Parce qu'il se disait que ce serait toujours préférable à une ambiance déprimante d'emblée. Il tentait de ramener un peu de légèreté.  Il ignorait si cela aurait l'effet escompté mais il aurait au moins essayé. 


Hélio prétendait payer la première tournée, mais ce n'était pas sa première tournée à lui, le notaire en était convaincu, sûr et certain.
En revanche, ce qu'il dit juste après interloqua l'aîné Phelps. Celui-ci fit de grands yeux ronds en le fixant ainsi sans rien dire quelques secondes. Visiblement il ne s'attendait clairement pas à entendre quelque chose comme ça. Évidemment, Andy n'était pas bête, et avant même de débarquer ici, il se doutait que le principal responsable des tourments du blondinet serait le délicat sujet de la charmante St James, la jolie Théoxane qui avait le don de retourner le cœur de Hélio et de lui faire perdre la tête. Une histoire qui ne pouvait être plus compliqué qu'elle ne l'était. Sœur de son meilleur ami, et copine d'un deuxième meilleur ami, tandis que tout les deux fricotaient en cachette. Vraiment, on aura vu mieux comme histoire d'amour. Mais cette situation là était extrêmement délicate.

- OK... OK Hélio... Je ne suis pas certain de saisir là... Je te propose qu'on reprenne calmement toute cette histoire depuis le début d'accord ?

Dit-il tandis que la petite serveuse reparu avec la commande. Andrea attendait de nouveau qu'elle s'en aille pour reprendre, après avoir bu une gorgée pour se désaltérer un peu.

- Vas-y,  je t'écoute. Qu'est-ce qui s'est passé ? C'est quoi cette histoire de non paternité ?

Parce que tout de même, ça relevait du mystère, cette phrase qu'il avait lancé. Et que jusqu'à preuve du contraire, Hélio a toujours été dans une situation de non paternité, il n'y avait pas été question de naissance qu'il avait engendré. Cependant ça ne présageait rien de bon, et Andy sentait mal ce que son camarade s'apprêtait à lui dire.
©️  YOU_COMPLETE_MESS

@Héliodore O'Toole

_________________
There is no remedy for love but to love more.Success is not the key to happiness. Happiness is the key to success. If you love what you are doing, you will be successful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 24/08/2018
textos de rupture envoyés : 426
la gourmandise : 90
faceclaim : Dominic Sherwood, by Carole71

MessageSujet: Re: Need to talk around a drink ~ with Héliodore   Dim 23 Sep - 16:15

Need to talk around a drink ft @Andrea Phelps

 
Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l'esprit et l'illuminateur de l'intelligence - Paul Claudel

 
Enfant, comme tant d’autres, j’adorais les pirates. Alors, automatiquement, la réplique de mon comparse sur ceux-ci ne tarde pas à m’arracher un sourire. La vie de pirate m’aurait bien plu, pleine d’aventures, d’une liberté qu’on ne connaitra jamais, même avec la possibilité de finir pendu haut et court ! « Fais gaffe, je risque de m’en souvenir et de te réclamer ce costume ! », dis-je, railleur. J’ai de la mémoire, surtout pour les conneries, et ça, Andrea le sait bien, il en a fait les frais, le pauvre, depuis qu’on se connaît !

Un ricanement m’échappe. Tout reprendre depuis le début : il a une semaine entière de libre, devant lui, c’est ça ? Je ne perds pas mon sourire amusé, qui se transforme en sourire séducteur, à l’apparition de la serveuse, avec la commande de mon amie. J’ai beau avoir le moral dans les chaussettes, je n’en reste pas moins un homme qui aime plaire. Même si ce jeu de séduction ne sert qu’à me faire oublier celle que j’aimerais avoir réellement à mon bras, et que je ferais mieux de cesser de désirer, sur le champ. Cependant, tout cela ne m’empêchera pas de tout mettre en œuvre pour ne pas rentrer chez moi tout seul, ce soir. Avec la serveuse ou une autre, je ne suis pas bien regardant, tant que j’ai quelqu’un pour réchauffer mon lit, je m’en fous ! Je laisse mon pote souffler un peu, en buvant un coup, avant qu’il ne m’interroge de nouveau, n’ayant rien compris à mes propos précédents. Il faut dire que je sais rester des plus vague, quand il le faut, et là, j’ai fait fort. « Figure-toi que j’ai foutu la St James en cloque. » Et sans réelles raisons, je ricane, amusé par une situation qui est pourtant loin de l’être ! Je n’ai pas besoin d’expliquer ce qui engendre mon rire jaune : si tout avait suivi son cours, j’aurais très certainement eu à voir mon enfant, être élevé par mon meilleur pote, persuadé que celui-ci était son père biologique. Car je n’étais pas prêt à être père, pas plus qu’à assumer mon histoire avec Théo ! C’est tellement absurde, toute cette histoire. J’en ai conscience. Tous les jours un peu plus, même ! C’est pire que ce qu’on peut retrouver en littérature, et largement plus misérable que ce que les scénaristes peuvent pondre, pour des films ou des séries. « Mais… Elle l’a perdue, avec sa mémoire… », ajout que je fais, pince-sans-rire, alors que franchement, là, pour le coup, j’ai même pas envie de rire, tant je sais que ça aurait pu ma tourner, pour la jolie rousse. « On s’est pris la tête, quand elle me l’a annoncé. D’autant plus que j’étais là pour rompre, pour de bon. » Plusieurs ruptures ont entachées notre relation, mais là, j’étais décidé à ce que ça soit la bonne ! Je n’avais pas d’autres choix ! « Elle a voulu me suivre dehors, mais a fait une mauvaise rencontre. » Et là, d’un coup, le sourire de façade que j’arborais se craquèle, laissant place à la culpabilité qui m’étouffe. Par ma faute, mon gosse est mort, et la femme que j’aime comme un dingue depuis toujours, a failli perdre aussi la vie. « Bref… Je picole pour célébrer à quel point ma vie est merdique, quoi que je fasse ! », je termine dans un soupir, des plus pathétiques. Mais, vous savez quoi ? Je m’en fous ! D'ailleurs, je célèbre même ça d'une nouvelle rasade de bière !

 ©crack in time

_________________
Hélioxane
Day breaks and when I turn you're not on my pillow. Still your t-shirt on my chair. I try not to think but I can't stop and doubt sets in like a storm. The jump was my decision I've only got myself to blame. 'Cause I have no right to love you when I chose to walk away. I have no right to miss you when I didn't wanna stay. And I have no right to need you and I knew what my heart was gonna lose. I have no right to love you but I do, I still do.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 27/08/2018
textos de rupture envoyés : 1170
la gourmandise : 0
faceclaim : Scott Eastwood

MessageSujet: Re: Need to talk around a drink ~ with Héliodore   Jeu 4 Oct - 17:48

Need to talk around a drink ~Héliodore x AndreaLa réponse à propos du costume l'amusa un peu. Ohhh mais qu'il le réclame, ça lui ferait plaisir de lui offrir un costume pareil. Parce qu'au final, ce serait amusant de le voir là dedans. Et il savait qu'il y avait de forte chance pour que ça arrive, Hélio avait bonne mémoire, surtout quand Andrea lâchait une connerie.

Mais bien vite le ton de la discussion change radicalement, et il sait que les plaisanteries sont terminés. À peine son comparse eut-il dit ces quelques mots, que le notaire manqua de recracher et de s'étouffer avec sa boisson. Andrea fut forcé de plaquer sa main contre ses lèvres pour s'assurer que le liquide reste bien à sa place, et réussi tant bien que mal, et pas sans difficultés, d'avaler sa gorgée.
Mais si l'annonce l'avait un peu soufflé, ce n'est pas cela qui l'étonna le plus, mais la réaction d'Héliodore juste après sa révélation. Vu son état actuel, le voir ricaner de la sorte était tout bonnement invraisemblable. Mais pour le moment, le plus jeune resta muet. Il ne dît rien et se contenta d'attendre la suite bien sagement, parce qu'il sait qu'il y a une suite et qu'elle va vite venir.

Mais la suite, elle est bien pire que ce qui la précédait. Bien pire même que ce que Andy aurait imaginé en venant ici. Non, sincèrement il ne s'attendait pas à un truc pareil. Il ne s'étonnait pas de voir finalement ce faux sourire finalement s'évanouir. Non, ce qui le surprenait d'avantage c'est qu'il ne l'ai pas troqué bien plus tôt. Mais le Phelps, il a bien du mal à cacher son trouble. Tout ça, c'est terrible. Ce qui venait de tomber sur la tête de son ami, c'était affreux.

- Je suis vraiment désolé...

Doucement, Andy passe sa main sur la nuque d'Hélio, qu'il masse avec énergie pour lui montrer son soutient. Andrea faisait toujours ça quand son camarade n'allait pas bien, vieille habitude,parce qu'on ne change pas une équipe qui gagne.

- Hey, Hélio... Je sais que c'est difficile mais tu dois pas culpabiliser pour ça. Je sais très bien que tu es persuadé du contraire, mais tout ça c'est pas ta faute. C'est pas toi qui t'en est pris à elle, c'est pas toi. Tu ne pouvais pas savoir que ça arriverait, personne ne le pouvait. Ce n'est pas ta faute. Rentre toi ça dans le crâne.

Il savait bien que les choses ne seraient pas si simples. Mais que le plus âgé se torture l'esprit inlassablement alors qu'il n'est pas le responsable de l'agression de la rouquine, c'était se faire du mal pour rien. Et la situation en elle même était déjà bien assez douloureuse comme ça pour en rajouter une couche à coup de culpabilité.

- Et puis bois pas autant, ça sert à rien de te rendre malade ce soir, ça t'aidera pas, et tu le sais. Dis moi plutôt, comment ça se passe alors, avec elle en ce moment. Comment elle se porte ?

Andrea, il était comme ça, même avec Héliodore, plus âgé que lui, il avait toujours ce coté grand frère quand il était question de réconfort. Toujours là pour l'écouter, l'épauler, et lui donner des conseils. Dans ces moments là il était prêt à faire presque n'importe quoi pour que ça aille mieux. Pour autant, il ne se contentait pas de s’apitoyer, non, pas son genre. Non, il le secouait un peu tout de même, pour qu'il se ressaisisse, le O'Toole.
©️  YOU_COMPLETE_MESS

@Héliodore O'Toole

_________________
There is no remedy for love but to love more.Success is not the key to happiness. Happiness is the key to success. If you love what you are doing, you will be successful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 24/08/2018
textos de rupture envoyés : 426
la gourmandise : 90
faceclaim : Dominic Sherwood, by Carole71

MessageSujet: Re: Need to talk around a drink ~ with Héliodore   Lun 8 Oct - 9:58

Need to talk around a drink ft @Andrea Phelps

 
Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l'esprit et l'illuminateur de l'intelligence - Paul Claudel

 
La bonne humeur amenée par Andy, avec sa boutade sur une quelconque ressemblance entre moi et Jack Sparrow, ne reste pas longtemps en place. A partir du moment où je commence à parler de la rouquine, l’ambiance se fait plus pesante. Je lui adresse un pâle sourire, alors qu’Andy tente de me réconforter. Sans conviction, je hoche la tête, m’efforçant de me convaincre qu’en effet, ce drame n’est pas de mon fait. « J’aurais quand même dû… » Mais je ne termine pas ma phrase, ne sachant que dire réellement pour exprimer le fond de ma pensée. Je sais que je n’aurais jamais pu prévoir l’agression qui a touchée la St James. Il n’empêche que je culpabilise, même en sachant cela ! Je sais également que boire n’arrange rien, mais c’est bien là la seule chose que j’ai pu trouver. Haussant les épaules, je pousse un soupir, avant de finalement répondre à l’interrogation de mon ami. « J’en sais rien… On ne se voit plus vraiment, depuis quelques temps… » J’en suis le seul responsable, j’ai évité d’aller la voir à l’hôpital, et même encore là, qu’elle est rentrée chez elle. « C’est mieux pour elle, faut qu’elle se concentre sur son avenir. » Avenir dont je ne fais pas parti. Elle sera nettement mieux avec Alphée, approuvé par ses parents, que par moi.

Reposant mon verre, retenant un autre soupir, j’observe Andy un moment, avant de reprendre la parole. « Et toi, comment vas-tu ? » Je préfère changer de sujet de conversation, estimant avoir déjà tout dit concernant Théo et son agression. Je pourrais parler de ma maladie, en effet, mais je ne suis sans doute pas assez saoul pour cela. Je n’ai pas la force d’entendre Andy me faire  une leçon de morale, parfaitement justifiée, sur mon état, qui m’a poussé à m’éloigner de la rousse. Alors que j’aurai pu lui dire ce que je ressentais pour elle. Ces aveux attendront une autre fois, peut-être, ou d’ici à quelques minutes, suivant comment se passera la soirée ? De plus, dans une amitié, il faut savoir se parler, et pas seulement écouter (ou être écouté). J'espère, cela dit, pouvoir aider Andy à régler ses éventuels problèmes, plus facilement que les miens ne sont simples à résoudre ! Je souhaiterais bien qu'il n'ait aucun souci, mais cela me parait bien impossible : il y a toujours quelque chose qui nous tracasse, après tout !

 ©crack in time

_________________
Hélioxane
Day breaks and when I turn you're not on my pillow. Still your t-shirt on my chair. I try not to think but I can't stop and doubt sets in like a storm. The jump was my decision I've only got myself to blame. 'Cause I have no right to love you when I chose to walk away. I have no right to miss you when I didn't wanna stay. And I have no right to need you and I knew what my heart was gonna lose. I have no right to love you but I do, I still do.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 27/08/2018
textos de rupture envoyés : 1170
la gourmandise : 0
faceclaim : Scott Eastwood

MessageSujet: Re: Need to talk around a drink ~ with Héliodore   Dim 14 Oct - 11:16

Need to talk around a drink ~Héliodore x AndreaMême dans un moment pareil, Héliodore essayait quand même de faire bonne figure. Mais dans un sens il ne pouvait aucunement le blâmer pour ça. Après tout, lui-même était un peu de ce genre là aussi. Mine de rien, les deux hommes avaient pas mal de points communs, depuis toujours, et c'était sûrement bien pour ça qu'ils s'entendaient à ce point.
Hélio lui même ne savait pas quoi rétorquer, ce qui était bien la preuve que tout ceci n'était pas de son fait.

- Ce n'est pas ta faute, seulement celle de cet agresseur. Ça ne sert à rien de rejeter toute la faute sur toi vainement. Tu te fais juste du mal pour rien comme ça.

Lui répète-t-il à nouveau, pour faire mieux passer le message. La situation est bien assez difficile pour qu'il s'enfonce lui même un peu plus là dedans que nécessaire. Andrea lâcha un soupir lorsque son ami lui avoua ne plus vraiment voir Théoxane. Il fit une drôle de moue en réfléchissant un instant.

- Elle a perdu une partie de sa mémoire... Tu ne crois pas alors qu'elle doit se demander pourquoi subitement tu l'évites comme ça ? Tu as pensé à ça quand même ? J'espère... Je pense que tu devrais aller la voir quand même. Je ne suis pas certain que ne plus te voir du jour au lendemain l'aide vraiment.

Ce n'était que son avis, le blond en faisait ce qu'il voulait, mais selon lui, Andy ne pensait pas que couper le ponts subitement de la sorte soit une véritable bonne idée.
D'ailleurs le notaire avait été si concentré sur l'histoire de Roméo et Juliet, qu'il se surpris à ce que Hélio lui demande comment, lui, allait. Un long "Euhhh..." fut à peu près tout ce qu'il répondit en premier lieu avant de soupirer pour la énième fois de la journée, et de prendre une grande gorgée de son alcool. Dire que tout baigne dans le meilleur des mondes serait mentir, et Héliodore n'y croirait rien. Cependant ses soucis étaient si dérisoires qu'il n'avait pas tellement envie de se plaindre de choses si ridicules, alors que le blondinet vivait quelque chose de si terrible. Pourtant Andy savait bien que son camarade n'allait pas le lâcher tant qu'il n'aurait pas répondu.

- Et bien, ça pourrait aller un peu mieux. Je t'avais dis qu'il y a quelques temps, j'avais revu Camron, et son mari. Ils étaient passés à mon bureau pour discuter logement. Ça m'avait déjà assez perturbé comme ça, mais il n'y a pas longtemps, il m'a recontacté par texto, et on s'est recroisés. Et j'ai pas tellement aimé la tournure que ça a prit. Je préfère prendre mes distances, mais... ça m'empêche pas d'y penser tout le temps, c'est en train de me rendre dingue.

En effet, vu le comportement de Camron – peut-être un peu justifié, certes – très désagréable, Andrea avait décliné son invitation à se revoir et repartir du bon pied, et préféré mettre de la distance entre lui et son ex. Il avait pensé que ça lui éviterait de trop ressasser le passer, mais même comme ça, ça ne semblait pas bien efficace.
©️  YOU_COMPLETE_MESS

@Héliodore O'Toole

_________________
There is no remedy for love but to love more.Success is not the key to happiness. Happiness is the key to success. If you love what you are doing, you will be successful.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 24/08/2018
textos de rupture envoyés : 426
la gourmandise : 90
faceclaim : Dominic Sherwood, by Carole71

MessageSujet: Re: Need to talk around a drink ~ with Héliodore   Mer 24 Oct - 19:25

Need to talk around a drink ft @Andrea Phelps

 
Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l'esprit et l'illuminateur de l'intelligence - Paul Claudel

 
Il tente de me réconforter, mais ça n’est pas si simple. Je sais que je ne suis pas coupable, mais la culpabilité m’étreint malgré tout. « T’as raison. », je finis par le lui concéder, sachant qu’en débattre plus longtemps ne servira à rien, et que ça ne changera pas la situation. Par contre, une chose sur laquelle il ne pourra me raisonner : mon silence face à la rousse. « J’irais la voir, oui, mais je peux pas revenir sur ma décision. » La rupture. Non, on ne se remettra pas ensemble, Théo et moi. Même si ça me tue, d’avoir pris cette décision, et qu’elle me manque. Je reste persuadé que j’ai agis pour le bien de la jolie St James. Cependant, même à Andy, je me refuse à confier qu’il y a bien plus qu’une simple prise de conscience du mal que Théo et moi, nous pouvions faire à nos proches, en continuant à se voir en douce. J’adore Andy, mais je ne veux pas avoir sa pitié face à ma santé qui se dégrade et qui peut potentiellement mettre un point final à mes péripéties. C’est pour ça que je finis par changer de sujet de conversation. La vie est trop courte pour que l’on s’apitoie sur notre sort, voici un point positif que m’a enseigné ma maladie. Ne sachant pas combien de temps je pourrais encore offrir mon soutien à celui qui est comme un frère pour moi, je cherche donc à savoir comment il va, en ce moment. Mais si je savais qu’il avait recroisé son ex, je reste stupéfait de ce que j’apprends par la suite. « Oh merde… », fut tout ce que je parviens à dire, dans un 1er temps, n’osant imaginer ce qu’éprouvait mon comparse. Son histoire avec Camron avait été très importante pour lui, et la page n’avait jamais été entièrement tournée : je connaissais assez bien Andy pour le sentir. « Je sais pas quelle tournure ont pris vos messages, mais je ne dirais qu’une chose : la vie est courte. Alors agis en conséquence. » Ce conseil peut s’appliquer à moi-même, j’en ai conscience, sauf que je ne vais certainement pas avouer à Théo que mon cœur ne bat que pour elle, même s’il est malade, alors que je peux ne pas faire de vieux os. « C’est peut-être l’occasion pour vous de tourner enfin la page, ou de vous retrouver ? » Quelque soit le choix d’Andy, il aura tout mon soutien, et j’ose espérer qu’il le sait. Moi, tant qu’il est enfin heureux, ça me va, que ce soit après avoir tirer un trait sur un amour passé, ou parce qu’il l’a retrouvé et vit avec lui.

 ©crack in time

_________________
Hélioxane
Day breaks and when I turn you're not on my pillow. Still your t-shirt on my chair. I try not to think but I can't stop and doubt sets in like a storm. The jump was my decision I've only got myself to blame. 'Cause I have no right to love you when I chose to walk away. I have no right to miss you when I didn't wanna stay. And I have no right to need you and I knew what my heart was gonna lose. I have no right to love you but I do, I still do.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Need to talk around a drink ~ with Héliodore   

Revenir en haut Aller en bas
 
Need to talk around a drink ~ with Héliodore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Nabaztag vous propose l'alerte Google Talk" - Mai
» Drink team : Campagne Terminator Falling Hope
» Arizona Green Tea
» Arrivée dans votre forum de Cagouille 17
» BGG et Consimworld

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO TEARS LEFT TO CRY :: / PORTLAND, OREGON, 2018 / :: hawthorne-
Sauter vers: