AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 when we first met (aramis&wiliiam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Portland Babes
broken heart since : 29/08/2018
textos de rupture envoyés : 413
la gourmandise : 15
faceclaim : brandon flynn made by Merenwen.

MessageSujet: when we first met (aramis&wiliiam)   Dim 30 Sep - 6:04

when we first met
aramis & william


Le jour J était enfin arrivé. Tu avais patienté et décompté les jours depuis que le mercredi dernier Sam t’avait proposé un rencard. Tu avais vingt-trois ans mais actuellement on aurait cru que tu avais dix-sept ans et que tu découvrais l’amour pour la première fois. Ou du moins la joie de sortir avec un garçon qui n’était pas simplement ton ami mais qui pouvait devenir un peu plus. Puis tu allais enfin mettre un visage sur Sam. Un nom aussi, faut dire que Paul n’était pas terrible, tu l’avais pris car c’était l’un des auteurs qui avait écrit ton livre de chevet l’année dernière. Tu avais tellement hâte que tu étais en train d’enfiler la cinquième chemise avant de te rappeler les conseils de cinq gays que tu suivais sur le net. Résultat, après une heure de recherche et d’entretien tu étais fin prêt. Jean slim couleur bleu nuit, bottines noires, t-shirt Resident Evil –pour garder ton côté geek- et par-dessus un bomber de couleur noir. Tu avais dressé tes cheveux en pics et tu t’étais légèrement rasé, laissant juste une barbe de trois jours, quelques pois qui te rendes irrésistible selon toi.

Tu étais finalement sorti de chez toi. Tu avais le cœur qui battait à deux cent à l’heure mais tu t’en foutais. Un large sourire sur les lèvres, tu montes dans ta voiture et tu roules en direction du centre, vers le cinéma. C’est là que tu vas le rencontrer pour la première fois. Mais tu ne sais pas à quoi il ressemble. Vous ne vous êtes rien dit sur comment vous repérer. Après on est jeudi, il ne risque pas d’y avoir beaucoup de monde. Toi-même tu ne travaillais pas vu que tes collègues étaient assez pour gérer le salon. Tu te gares finalement, sortant de ton véhicule en te regardant une dernière fois dans le rétroviseur puis tu verrouilles ta voiture et tu te diriges vers le cinéma, mains dans les poches ce sourire satisfait et heureux qui plane sur tes lippes. Tu cherches alors du regard tous les garçons bruns qui pourrait être Sam et ton regard croise alors celui d’Aramis, ce garçon qui fait partie du même groupe de lecture que toi et avec qui tu as passés un bon moment y a plusieurs jours. Tu lui lances un petit sourire et tu t’approches de lui, le saluant d’un signe de tête alors que tu lances la conversation. « Hey, tu vas bien ? Qu’est-ce que tu fais là un jeudi de semaine ? » lui demandes-tu alors que t’as l’impression de lui faire passer un interrogatoire. Tu rajoutes un large sourire en venant passer ta main à l’arrière de ta nuque, pour montrer ta gêne. Sam ne doit pas encore être là du coup tu patienteras avec Aramis, ça sera moins long.


_________________


- this is thriller
You try to scream but terror takes the sound before you make it. You start to freeze as horror looks you right between your eyes, you're paralyzed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 26/08/2018
textos de rupture envoyés : 77
la gourmandise : 0
faceclaim : shawn mendes @little wilding

MessageSujet: Re: when we first met (aramis&wiliiam)   Dim 30 Sep - 6:53

when we first met
aramis & william


Aramis n’avait jamais eu autant de mal à se concentrer pendant ces quelques jours qui le séparaient de jeudi. Jeudi. Jeudi. Il y pensait pour tout et n’importe quoi, ça l’obsédait. Et pourtant, il allait le faire, il allait enfin le rencontrer, enfin pour voir poser un visage sur ce nom si spécial à ses yeux. Comme lui allait pouvoir le faire avec Sam. Perdre l’identité de Sam te faisait quand même un petit truc, mais c’était pas comparable au fait qu’il allait se trouver devant lui. Alors ce matin, il s’était réveillé et il avait constaté qu’on était jeudi. Et il s’est mis à sourire, de ce sourire un peu idiot, de ce sourire d’amoureux. Alors après avoir compté les jour, il s’est mis à compter les heures qui le séparaient de ce soir. Sa jambe tressautait en cours, son esprit ailleurs, les yeux pourtant fixés sur le professeur. Qu’est ce qu’il allait pouvoir bien mettre ? Et comment ça allait se passer ? Ça se ferait comme dans un film ? Au premier regard, ils seront qui est l’autre ? Il était impatient, stressé, nerveux, excité. Jamais il n’avait rangé ses affaires aussi rapidement ce jour là. Son studio était toujours aussi bien rangé, peut être le fait qu’il l’avait invité à y faire un tour. Aramis ferma les yeux le temps de quelques secondes avant d’inspirer. Le plus important était quand même de prendre une douche.

Après avoir passé vingt minutes devant sa penderie, ce qui était assez énorme pour lui, Aramis s’était enfin décidé. Il avait enfilé des vêtements simples. Un tshirt noir, un jean tout ce qui l’y avait de plus basique. Bien sûr, il avait ces ses fameuses converses rouges et puis, il s’était senti d’obliger d’enfoncer sa casquette Mario sur sa tête. Ils n'avaient pas décidé de signes distinctifs mais Aramis espérait quand même pousseri le destin. Il enfila un blouson avant de claquer la porte derrière lui. Le trajet lui parut incroyablement long. Les écouteurs fixés dans les oreilles, il marchait du plus rapidement qu’il pouvait. Il espérait ne pas être en retard, il espérait qu’il ne lui ait pas posé un lapin. Il ne voit pas pourquoi il le ferait, mais y penser ferait que la chute serait moins douloureuse si c’était le cas. Aramis arriva enfin devant le cinéma, le cœur battant. Il le cherche des yeux, cherche ce moment où il croiserait son regard et se dirait « c’est toi. » Son regard croise alors celui de Will. Il sourit, surpris de le voir ici. Hey, très bien et toi ? Il demande alors, toujours aussi surpris. La place devant le cinéma est presque vide. Alors le voir lui. J’attends quelqu’un, rencard. Il répond alors distraitement, en jetant un coup d’œil sur son téléphone. Plus le temps passe, plus ça le rend nerveux. Et toi ? Il demande alors en croisant les bras sur son torse. Et puis, l’idée vient, s’immisce dans son esprit. Il est là un jeudi soir, il avait un tshirt Resident Evil, il était aussi tatoueur. Ça travaillait dans sa tête. Et si William était Paul ? Et si là encore, il se trompait lourdement ? Il décida de ne rien dire, parce qu’il avait trop peur de faire une connerie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 29/08/2018
textos de rupture envoyés : 413
la gourmandise : 15
faceclaim : brandon flynn made by Merenwen.

MessageSujet: Re: when we first met (aramis&wiliiam)   Dim 30 Sep - 8:27

when we first met
aramis & william


Tu y étais. A ce foutu moment que tu attendais depuis plus d’un an maintenant. Tu ne savais pas comment tu avais fait pour attendre autant de temps mais tu ne regrettais en rien les échanges que toi et Sam aviez faits durant cette année. Il était devenu immédiatement important et tout ça grâce à un forum de jeux-vidéos. Tu pouvais être fier d’aimer les jeux-vidéos du coup car ça t’avait permis de découvrir ce jeune Sam, étudiant en génie informatique et employé de cinéma et pour rien au monde tu ne changerais ça, non. Du coup, tu étais prêt. Prêt à embrasser ton destin. Tu t’étais bien habillé, enfilant un t-shirt pour qu’il puisse te reconnaître et on voyait aussi l’un de tes tatouages, celui à ton poignet droit, le fameux trèfle à quatre feuilles. Tu étais stressé. Tellement stressé. Mais tu étais aussi heureux. Cela se voyait. Déjà t’avais eu grave envie de sortir toute la journée, chose assez rare pour toi, du coup c’était bon signe, diras-t-on.

Finalement le cinéma se dessinait devant toi. Tu ne savais pas comment il serait habillé, comment il serait tout simplement mais tu sais que lorsque vos yeux se croiseront, tu saurais que c’était lui, Sam, ce cher correspondant mystère avec qui tu échanges des mails depuis une bonne année maintenant. Mais tout en regardant aux alentours, ce n’était pas sur lui que tu t’attendais à tomber. Aramis. Le beau Aramis. Tu étais parti à sa rencontre, car le voir ici, ça t’étonnait un peu et du coup tu te renseignais un peu sur sa présence, un jeudi soir, seul, devant un cinéma. « Je vais bien. » lui lances-tu alors que tu voudrais lui dire que tu vas même mieux que bien. Tu écoutes sa réponse. Comme ça il a un rencard. Toi aussi. Tu recules alors d’un pas et tu l’observes attentivement. Casquette Mario. Converses rouges. Ton cœur manque de faire un arrêt. Serait-il possible qu’Aramis soit le fameux Sam ? Cela voudrait dire que vous vous connaissiez depuis un moment déjà vu que ça fait un bon moment que le club de lecture existe et que vous vous côtoyez… « J’ai aussi un rencard de prévu. Et je pense que c’est avec toi, Sam ? » lui demandes-tu dans un souffle alors que tu vois son visage se tourner vers le tiens et que tu plonges tes yeux dans les siens. C’est lui. T’en es quasi sûr. Tu ne peux plus reculer de toute manière, tu l’as appelé Sam. S’il se reconnait c’est que l’homme de ta vie est face à toi, sinon tu t’es pris un vent et Sam ne devrait pas tarder. Mais tu veux croire que c’est lui car ce serait tellement plus simple.


_________________


- this is thriller
You try to scream but terror takes the sound before you make it. You start to freeze as horror looks you right between your eyes, you're paralyzed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 26/08/2018
textos de rupture envoyés : 77
la gourmandise : 0
faceclaim : shawn mendes @little wilding

MessageSujet: Re: when we first met (aramis&wiliiam)   Dim 30 Sep - 10:02

when we first met
aramis & william


Il appréhendait, il avait hâte, il avait peur, il n’en pouvait plus d’attendre. Trop de sentiments contradictoires qui s’entrechoquaient dans sa tête. Au final, il s'était juste dit qu’il allait y aller. Qu’il verrait ce qui se passerait. D’ailleurs, ça ne pouvait que bien se passer. Il était tombé amoureux de lui virtuellement, il le lui avait dit, alors pourquoi les mails devaient être différent de la réalité ? Aramis avait remis sa veste en place avant de se diriger vers le cinéma. Bizarre comme le cinéma avait une importance capitale dans sa vie, comme les jeux vidéos. Alors il était là. Devant le cinéma. Avec sa casquette et ses chaussures rouges. Il attendait un signe du destin, un visage amicale. C’était William qui était venu ici, William qui semblait attendre comme lui. Il lui adressa un immense sourire, comme s’il pressentait quelque chose. L’instinct, son subconscient qui lui disait qu’il y avait quelque chose, un truc du genre. Il hoche la tête doucement quand il lui dit qu’il va bien. Il reste là, attend. Il hausse un sourcil lorsqu’il lui dit qu’il a aussi un rencard. Et son cœur manque de s’arrêter quand il l’appelle Sam. Ça résonne dans sa tête. Ses yeux se plongent dans les siens tandis que les pièces du puzzle s’assemblent. Les jeux vidéos, les tatouages, le club de lecture, tout correspond. C’est tellement évident d’un coup. C’est toi. Il souffle alors. Il le connaissait déjà. Et il était là, tout près sans qu’il ne s’en rende compte. Il sent son cœur s’accélérer, il est la, face à lui, et lui, il reste planté là, il reste juste à le dévorer du regard. Il n’avait pas les mots, il n’arrivait pas à dire quel point il était de ne pas être parti en courant, à quel point il était heureux d’avoir eu le courage d’être là. Il se contenta d’un Heureux d’enfin te rencontrer, Paul., toujours cet immense sourire sur le visage, la voix chargée. C’est là qu’il s’avance un peu, un peu beaucoup même et qu’il le prend juste dans ses bras. Et ça lui fait tellement de bien. Il y pense depuis qu’il lui a dit qu’il voulait se voir, le serrer dans ses bras. Il recule alors. J’arrive pas à... je suis encore plus ridicule que par message. Il rit alors avant de passer une main sur son visage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 29/08/2018
textos de rupture envoyés : 413
la gourmandise : 15
faceclaim : brandon flynn made by Merenwen.

MessageSujet: Re: when we first met (aramis&wiliiam)   Dim 30 Sep - 10:40

when we first met
aramis & william


Toute la tension, le mal-être –qui est aussi un bien-être en soi- accumulés ces derniers jours, ces derniers mois, cette dernière année, tout ça part d’un coup lorsque tu fais le rapprochement entre Sam et Aramis. C’était quasiment logique et pourtant aucun de vous ne l’aviez vu. Vous ne vous fréquentiez pas non plus tous les jours mais au moins une à deux fois par mois vous croisiez le visage de l’autre, vous aviez les mêmes points communs quand on y pense, les films, les jeux-vidéos, les livres, les garçons… Tu n’y croyais pas et pourtant ton âme sœur était là, devant toi, tel un cadeau qu’on t’autorisait enfin à obtenir. Et il était beau. Encore plus beau que dans tes rêves. Et il n’était pas roux. Et tu te mis simplement à hocher la tête quand il réalisait petit à petit que ces chers Paul et William n’étaient qu’une seule et même personne : toi.

Alors tu lui souris. Encore plus qu’à l’habitude car tu sais pas trop comment réagir. Tu rencontres ton âme sœur, c’est pas un truc commun mais t’es pas préparé. Toi t’es du genre plus à l’aise avec tes doigts qu’avec ta bouche. Toi tu préfères être dans ta chambre, ton sanctuaire, là où tu peux tout gérer comme tu le sens. Mais là tu peux pas. Et tu ne veux pas. Alors il te prend dans ses bras et tu lui rend son étreinte, venant humer son odeur alors que tu fermes un instant les yeux. Puis il recule et il se dit plus ridicule et quand il passe une main sur son visage, tu fonds, tout simplement. « Ridiculement mignon alors, oui. » Tu glisses tes mains sur ses hanches et tu plonges ton regard dans ses yeux. Tu mordilles ta lèvre et tu te remets à sourire. « Je suis tellement heureux de pouvoir enfin mettre un visage, et un nom, sur ton pseudo. T’es beau. T’es parfait. T’es tout ce que j’espérais. » que tu souffles dans un demi-sourire pensif. Tu relâches ton étreinte pour venir glisser une main vers la sienne, entrelaçant vos doigts alors que tu lui montres le cinéma. « Je te suis. Après tout, tu connais la boutique non ? » Et dire que tu l’avais déjà vu ici aussi quand tu venais au cinéma avec ton colocataire ou en solo quand tu regardais des films que seules les filles regardait. T’es bien là. Ta main dans celle d’Aramis. T’es en bonne compagnie.


_________________


- this is thriller
You try to scream but terror takes the sound before you make it. You start to freeze as horror looks you right between your eyes, you're paralyzed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 26/08/2018
textos de rupture envoyés : 77
la gourmandise : 0
faceclaim : shawn mendes @little wilding

MessageSujet: Re: when we first met (aramis&wiliiam)   Dim 30 Sep - 11:23

when we first met
aramis & william


Il a l’impression de flotter, c’est presque irréel. Sauf que si, c’était bien réel. Paul, enfin, William, était bien là devant lui. Il lui parlait, il lui souriait, il le regardait comme il en avait rêvé. Aramis le prend dans ses bras, il sent enfin le poids de son corps contre le sien. Et ça lui fait du bien. Toute peur est envolée, il se sent bien, pour la première fois de sa vie, il se sent parfaitement à sa place. Il rougit à ses mots. Ridiculement mignon. Il se sent totalement ridicule, à ne pas trouver ses mots, à s’agiter, à sautiller d’un pied sur l’autre. Parce qu’il le rencontre enfin, cet homme dont il est tombé amoureux. Cet homme qui le fait sourire, rire, presque pleurer de joie parfois aussi. Ses mains se glissent sur ses hanches, son regard toujours dans le sien. Il a le cœur qui s’emballe Aramis. Encore et toujours. Son visage vire au cramoisi quand il entend ses mots. Il a pas d’expérience de l’amour, il sait pas comment réagir, quoi à répondre à ses mots qui le touchent en plein cœur, ses mots qui diffusent cette chaleur nouvelle en lui. T’es bien plus que ce que j'espérais. Il répond alors tandis que sa main glisse dans la sienne. Il a plus les pieds par terre, il est sur son nuage, à des millions d’années de la planète Terre. William lui montre le cinéma, l’étudiant hoche la tête. Et dire qu’il l’a déjà vu dans ce ciné, tandis qu’il déchirait les billets à l’entrée des salles, tandis qu’il vendait du pop corn en pensant à lui. Plutôt bien, ouais. Il rit alors avant de les entrainer dans le cinéma. Ça lui fait bizarre, d’être ici, avec lui, sa main dans la sienne. Mais bizarre dans le bon sens. Aussi incroyable que cela puisse être, celui la, je l’ai pas vu, ça te tente ? Il demande alors en pointant une affiche du doigt. Il se contente de le regarder, en attendant une réponse, serrant un peu plus sa main dans la sienne, souriant bêtement. Il se demande alors, en fixant ses lèvres, ce que ça ferait de l’embrasser. Parce que sa seule expérience de baiser se résumait à un truc baveux en fin de collège. Ou alors de rapide smacks aux coins des lèvres pour prouver à ses parents qu’il ne finirait pas seul. Non, maintenant, il avait Will.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 29/08/2018
textos de rupture envoyés : 413
la gourmandise : 15
faceclaim : brandon flynn made by Merenwen.

MessageSujet: Re: when we first met (aramis&wiliiam)   Dim 30 Sep - 12:26

when we first met
aramis & william


C’est bête de dire que t’as le trac ? Qu’être là, enfin à découvert face à Sam tu te sens mal à l’aise un peu ? Tu aimes cependant la sensation que cela te procure et tu ne la changerais pour rien au monde car t’as trop attendu pour ça et tu penses qu’Aramis pense la même chose vu l’état dans lequel il se trouve actuellement, il est pire que toi quand on y pense. Il a l’air d’un adolescent et c’est vrai qu’il est plus jeune que toi mais de deux ans mais pour lui c’est un peu –beaucoup nouveau pour lui alors c’est avec un large sourire que tu acceptes son compliment. Plus que ce qu’il espérait. Tu fonds pour lui actuellement. Tu es bien content de prendre les rênes car ça lui laisse ainsi le temps de digérer la situation et de s’y accommoder aussi. « Dire que tu m’as déjà arraché le billet et que le soir je te disais être venu et qu’en réalité on s’était déjà vus un peu plus tôt… » Tu repenses à ces moment-là où tu l’avais vu mais que tu n’en savais fichtrement rien. Maintenant il est là. Tu sais qui il est et ça te ravi tellement que tu resserres tes doigts autour de sa main comme par peur qu’il ne s’en aille, et ça tu ne veux pas, non. « Je te fais confiance. Tu sais ce que ça raconte ? J’en ai jamais entendu parlé ! » dis-tu dans ton sourire éternel alors que tu fais la queue pour prendre les places. Tu le regardes le temps que les gens avancent et tu viens alors glisser à son oreille. « Arrête de me regarder comme ça, on dirait que tu veux me manger… » Tu souris en coin alors que tu demandes deux places pour le film qu’Aramis a choisi puis que tu prends aussi du popcorn. Le fait de pouvoir, dans quelques minutes, glisser ta main par inadvertance sur celle du plus jeune ça te fait sourire encore plus et le garçon derrière le comptoir doit te trouver bizarre mais il connait Aramis et tu t’en fou. Une fois que vous avez tout vous avancer vers la salle. Une fois dans cette dernière tu le regardes. « À force d’y passer du temps tu dois savoir quelles sont les meilleures places, non ? J’te laisse prendre les rênes. » Que tu dis alors que tu le vois s’avancer. Tu le suis, heureux.


_________________


- this is thriller
You try to scream but terror takes the sound before you make it. You start to freeze as horror looks you right between your eyes, you're paralyzed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 26/08/2018
textos de rupture envoyés : 77
la gourmandise : 0
faceclaim : shawn mendes @little wilding

MessageSujet: Re: when we first met (aramis&wiliiam)   Dim 30 Sep - 17:43

when we first met
aramis & william


Pendant un an, ils avaient été si près et pourtant si loin. Et pourtant, il ne regrettait en rien cette année à discuter, à échanger, à se confier, à rire, à l’aimer finalement. Au fur et à mesure, il avait appris à l’aimer, il était tomber amoureux, comme dans les films, d’un coup. Mais il avait mis du temps à s’en rendre compte, il avait mis du temps à mettre des mots sur ce qu’il ressentait. Et oui, incroyable. Il répliqua alors en serrant sa main dans la sienne. Et puis, il y avait eu cette fois où ils avaient passé l’après midi ensemble. C’est vrai qu’Aramis aurait pu deviner, William aussi, avec la casquette et les chaussures. Mais ils avaient pris le temps, avant d’enfin céder à l’envie de se voir. Un délire avec une horloge et un peu de magie, il est sorti il y a pas longtemps. Il explique alors avec un léger sourire. La queue avance doucement, jusqu’à arriver au guichet. Évidemment, c’est un de ses collègues, qui le regarde avec un sourire en coin aux lèvres. Il ne dit rien, rougis juste aux mots qu’il glisse à son oreille. Il prend les billets, sort de la queue, avant de répondre, sur le même ton. C’est pas qu’une impression. Il répond alors en avançant vers la salle avant de piquer dans le pot de pop corn. Il a beau en avoir sous le nez la plupart du temps, il adore toujours ça. Aramis, il sourit encore, il s’avance dans la salle. Dans leur situation, la place idéale, c’est un peu sur le côté, pour avoir un peu d’intimité, mais pour quand même suivre le film. Alors il s’installa, posa le pop corn entre eux. Il garda quand même sa main dans la sienne. Je t’ai jamais demandé, pourquoi Paul ? Il tourne la tête vers lui, écoute attentivement. Pour Sam, c’était pas un petit tour de passe. La disparition d’une lettre, il réarrange les lettres, prend le diminutif du prénom qu’elles forment. Et puis, ça sonnait bien, Sam.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 29/08/2018
textos de rupture envoyés : 413
la gourmandise : 15
faceclaim : brandon flynn made by Merenwen.

MessageSujet: Re: when we first met (aramis&wiliiam)   Lun 1 Oct - 16:35

when we first met
aramis & william


T’en reviens toujours pas que tu tiens la main de Sam. Enfin Aramis. Pour toi c’est assez irréel car lorsqu’il avait mentionné vouloir te voir, t’invitant chez lui un premier temps, tu pensais qu’il s’était trompé et du coup tu lui avais redemandé confirmation, chose qu’il t’avait faite en avouant que c’était avec un élan de courage. Puis voilà que vous étiez là, au cinéma, un jeudi soir, ensembles. Tu ne pus donc t’empêcher de lui lancer un truc sur le fait qu’on dirait qu’il allait te manger vu le regard qu’il te faisait. Son collègue semblait avoir compris la situation et tu t’en foutais, t’espérais juste que ça ne gênerait pas le jeune Collins, tu te sentirais mal de le mettre mal à l’aise à son boulot après tout il allait y revenir dès demain, comme si de rien n’était… « Fait gaffe alors car si tu me manges tu pourras plus profiter de moi, ce serait con, non ? » Que tu lui lances alors que vous entrez dans la salle afin d’aller voir ce fameux film au délire de l’horloge et sa magie. Pour Aramis tu ferais n’importe quoi, même aller voir un film que tu ne comprendrais pas s’il te le demandait.

Très vite vous étiez installés. Tu le fusillas gentiment du regard quand il prit quelques popcorns dans sa main afin d’en manger. Il était beau. Il te faisait sourire et ça te faisait un bien réel. Alors que le popcorn était désormais installé entre vous et que ta main n’avait pas quittée la sienne, il te demanda pourquoi Paul. Tu y avais déjà réfléchi à cette question et du coup tu lui répondis, quasi instantanément. « Quand on s’est parlé la première fois par mail, après avoir fait connaissance via ce fameux forum de jeux-vidéos, j’étais en train de lire un des livres de la saga La Légende des Templiers et l’auteur s’appelle Paul Christopher, du coup j’ai mis Paul, tout simplement. » Tu souris de ton sourire idiot et tu viens piocher un popcorn, lui en tendant un pour qu’il le prenne dans sa bouche. « Et toi, pourquoi Sam ? Quelque chose me dit que cela a un rapport avec ton prénom, j’me trompe ? » Tu l’observes alors, reprenant de nouveau quelques popcorns en ne cessant de te délecter du spectacle Aramis Collins.


_________________


- this is thriller
You try to scream but terror takes the sound before you make it. You start to freeze as horror looks you right between your eyes, you're paralyzed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 26/08/2018
textos de rupture envoyés : 77
la gourmandise : 0
faceclaim : shawn mendes @little wilding

MessageSujet: Re: when we first met (aramis&wiliiam)   Jeu 4 Oct - 16:05

when we first met
aramis & william


Il avait dit ça sur un coup de tête. Ça avait été un blague comme une autre et puis, quand il lui avait demandé si c’était vrai, dans la tête d’Aramis, y’a une lumière qui s’est allumée. Ouais, ça allait être vrai. Ça devait être vrai. Il en mourrait de plus en plus d’envie, alors le temps était venu de virer l’écran et d’enfin voir celui qui faisait battre son cœur en vrai. Et il n’avait pas été déçu, il avait été loin d’être déçu. Parce qu’aucun des films qui s'étaient déroulés dans sa tête n’avait été conforme à la réalité. Et tant mieux, oh que oui, tant mieux. Au vu du regard de son collègue, le jeune homme savait bien qu’il aurait droit à un interrogatoire en règle le lendemain. Qu’importe, à cet instant, il aurait voulu crier à la terre entière qu’il était avec lui, que s’il tenait sa main, c’était parce qu’ils étaient amoureux. Il aurait même voulu le dire à ses parents, surtout à ses parents. Peut être un excès de confiance, mais William lui donnait cette confiance, à travers leurs mails, ses mots et maintenant, son sourire. Ce sourire. Il en avait rêvé de ce sourire. Hm, t’as peut être raison. Il finit par dire gentiment avant d’entrer dans la salle.

Aramis était dans son élément, il connaissait la salle aussi bien que son studio. Il savait que trois des fauteuils du troisième rang étaient cassés, il savait que l’écran était plus penché que dans les autres salles. Il était confiant, assis dans son siège rouge. Il rit en voyant son regard lorsqu’il goba les pop corns, se contenta de lui faire de grands yeux innocents. Joli référence. Il sourit avant de prendre entre ses lèvres le pop corn qu’il lui tend. Il pourrait faire ça des heures. Il opine du chef, voulant quand même pousser un peu plus loin les explications. Je cherchais un pseudo depuis longtemps mais rien me venait, alors une fois, j’ai réorganisé l’ordre des lettres de mon prénom, en virant un a, t’obtiens Samir et le diminutif de Samir, c’est Sam. Il explique alors. Il aurait très bien pu prendre comme pseudonyme le nom d’un des autres mousquetaires, mais il s’était dit que remonter à lui serait un peu facile. Il plonge ses yeux dans les siens avant de finalement voir la salle s’obscurcir, signe que le film allait commencer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 29/08/2018
textos de rupture envoyés : 413
la gourmandise : 15
faceclaim : brandon flynn made by Merenwen.

MessageSujet: Re: when we first met (aramis&wiliiam)   Lun 8 Oct - 17:24

when we first met
aramis & william


Tu ne penses pas pouvoir te passer de lui. Maintenant que tu le connais vraiment, que tu l’as rencontré, tu sais qu’il est celui qu’il te fallait et tu penses qu’il jouera beaucoup dans ta vie comme toi dans la sienne. D’ailleurs quand il te dit que t’as peut-être raison, tu souris, bêtement. Il est trop pour toi. T’as juste envie de profiter de lui encore et encore et que ce moment, cette soirée ne s’arrête jamais, mettre ta vie sur pause et laisser cette journée en mode repeat encore et toujours.

Très vite vous êtes installés dans des sièges confortables et très bien placés, avantage de sortir avec un garçon qui bosse dans un cinéma, puis tu lui expliques enfin comment t’es venu l’idée d’adopter le pseudonyme de Paul dans vos échanges de mails. Tu lui racontes l’anecdotes sur un de tes livres favoris et du coup tu veux en savoir plus sur le sien de pseudonyme, c’est donnant-donnant ce soir, sachant que vous ne connaissez quasiment rien, réellement, sur l’autre et qu’à partir de ce soir tout cela va changer. « J’adore ton pseudo. Enfin l’idée de laquelle il provient. Puis ça te vas bien, Sam, comme pseudo, même si j’adore ton prénom et que ça me fait tomber amoureux encore plus de toi… » Tu esquisses un sourire alors que le silence se fait petit à petit dans la salle et que les lumières s’éteignent pour laisser place au film qui démarre petit à petit.

Durant ce dernier tu viens piocher du popcorn, frôlant à maintes reprises la main du bel étudiant puis quand le pot est vide tu viens doucement prendre ta main dans la tienne, jouant de ses doigts le restant du film pour l’adopter une fois que ce dernier se termine. Tu laisses la foule partir et tu restes là, attendant que les lumières se rallumes et observant l’apollon devant toi. « J’ai adoré, merci pour l’idée, c’était super. » Que tu lui lances alors que tu te relèves, tenant toujours sa main alors que tu attends qu’il se redresse pour quitter petit à petit la salle, direction l’extérieur. « Je ne sais pas toi mais j’ai faim, on s’mange un bout en ville ou tu veux qu’on commande ou autre chose ? » T’es un peu nerveux d’un coup. Normal, c’est ton premier rencard avec Aramis, c’est genre super stressant. Du coup tu souris, espérant bien faire tout comme il faut.


_________________


- this is thriller
You try to scream but terror takes the sound before you make it. You start to freeze as horror looks you right between your eyes, you're paralyzed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 26/08/2018
textos de rupture envoyés : 77
la gourmandise : 0
faceclaim : shawn mendes @little wilding

MessageSujet: Re: when we first met (aramis&wiliiam)   Mer 10 Oct - 12:16

when we first met
aramis & william


Il s’assoit tellement souvent dans ces sièges. Pour surveiller la salle, avec des amis, parfois même seul. Mais cette fois ci, c’est différent. Il y a William, à côté de lui. William qui fait battre son cœur, William qui l’hypnotise avec son sourire et ses regards. Aramis lui raconte donc l'histoire du pseudonyme, la fameuse transformation. Merci, t’es adorable. Il sourit alors, ses yeux dans les siens. C’est dingue comment il se sent différent avec lui à ses côtés. C’est pas quelque chose de mauvais, c’est juste qu’enfin le rencontrer, c’est un de ses rêves qui devient le réalité. Le suivant, serait qu’il ait enfin le courage de faire son coming out. Les lumières s'éteignirent, le film commença. Il gardait les yeux fixés sur l’écran, mais il sentait sa main touchait la sienne dans le pot de pop corn. Et quand le pot est vide, quand sa main se pose sur l’accoudoir, il sent celle du tatoueur s’emparer de la sienne. Il a alors ce sourire un peu stupide tandis que ses doigts se mêlent aux siens.

Le générique déroulait devant leurs yeux, les lumières se rallument. Je t’en prie. Il sourit alors avant de se lever à son tour. Ils suivent le même chemin que les personnes devant eux, finissent par se trouver dehors. Il s’étirent un peu Aramis, le film a quand même duré une heure trois quart. Il le regarde sourire. Il le sent aussi nerveux que lui et dans un sens, ça le rassure. Il n’est pas le seul à ne savoir quoi faire. On peut prendre un truc à emporter et manger dans un parc, ou je ne sais où, manger un bout dans une brasserie ou tout ce que tu voudras d’autre. Il sourit alors, en se postant face à lui, posant ses bras sur ses épaules, souriant. C’était la première fois qu’il avait un vrai rencard avec un garçon, avec quelqu’un dont il était amoureux. Alors il essayait de se comporter comme tel. Il voulait que William ne soit pas déçu de l’avoir finalement rencontré.

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 29/08/2018
textos de rupture envoyés : 413
la gourmandise : 15
faceclaim : brandon flynn made by Merenwen.

MessageSujet: Re: when we first met (aramis&wiliiam)   Jeu 11 Oct - 5:02

when we first met
aramis & william


Le temps passe et tu te sens bien en sa compagnie. Tu n’aurais pas pensé à le rencontrer aussi vite, bien que ça fait plus d’un an que vous échangez par simples mails. Et pourtant il était là, à tes côtés, aussi beau, voir plus, que dans tes rêves. Tu ne disais plus rien le long du film, tu mangeais quelques popcorns et une fois que le pot fut vide, c’est sa main qui vint remplir la tienne. Et vous êtes restés comme ça un long moment, jusqu’à la fin du film et même après. Alors que tu le remercies et qu’il te fait comprendre que c’est normal, vous quittez le cinéma pour retrouver la fraîcheur de la nuit. Mine de rien le film a duré un bon deux heures si on compte l’attente et le générique à moitié-vu et du coup te voilà là, bêtement en train de chercher quoi faire, quoi proposer, car t’es pas du tout habitué à sortir, encore moins avec un homme pour qui tu ressens beaucoup de choses. « En gros je suis libre de faire ce que je veux de toi, c’est ça ? » lui demandes-tu dans un sourire en coin alors que tu le vois déposer ses bras sur tes épaules. Tu souris bêtement car tu ne peux que sourire face à son regard d’ange puis tu finis par lâcher, venant attraper l’une des mains de l’étudiant pour commencer à marcher. « On peut aussi aller dans une pizzeria ? J’ai envie de pizza pour être honnête… » Tu ris légèrement alors que tu commences à marcher, appréciant le fait de te balader comme ça ta main dans la sienne, tu pourrais totalement t’y habituer, ça c’est clair.


_________________


- this is thriller
You try to scream but terror takes the sound before you make it. You start to freeze as horror looks you right between your eyes, you're paralyzed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Portland Babes
broken heart since : 26/08/2018
textos de rupture envoyés : 77
la gourmandise : 0
faceclaim : shawn mendes @little wilding

MessageSujet: Re: when we first met (aramis&wiliiam)   Jeu 18 Oct - 17:40

when we first met
aramis & william


Aramis aurait aisément pu repousser encore et encore la date de leur rencontre. Il aurait pu la repousser jusqu’à ce que William se lasse de lui, qu’il comprenne que le jeune homme n’était pas si intéressant que ça, qu’il était trop torturé pour pouvoir espérer construire quelque chose. Il y avait déjà pensé et il n’avait eu aucune envie que ça se produise. Alors il avait dit oui. Ils s’étaient vus. Et Aramis ne regrettait en rien ce coup de poker. Il aurait pu être déçu, ne pas convenir à ses attentes, mais c’était encore mieux que ce qu’il avait pu imaginer. Il pouvait enfin lui montrer cette façon de sourire, un peu idiote. Ses joues écarlates, ses yeux remplis de tendresse, d’amour pour ce jeune homme dont il était tombé amoureux sans même s’en rendre compte. Le plus dur, ça serait de faire son coming out. De révéler à ses parents catho qu’il était amoureux d’un garçon. Quoi qu’en passant après l’histoire de l’immaculée conception, ça allait peut être les faire relativiser, non ? Il a un sourire en coin qui se forme sur ses lèvres à ses mots. Je crois bien. Il répondit alors avec un regard tout ce qu’il y a de plus innocent. Ses pensées sont pourtant loin de l’être. Ses bras tombent le long de son corps, sa main se saisie encore de la sienne, comme si elles ne pouvaient pas rester bien longtemps séparés. On peut aussi aller dans une pizzeria. Il affirma alors en riant, marchant à côté de lui. Il appréciait la légère brise, le fait de juste se balader. Il s’immobilisa alors devant la devanture d’une pizzeria où il allait souvent, du fait de sa proximité avec le cinéma. Il était d’ailleurs certain qu’un carton de pizza trainait encore sur le sol de son studio. Ici ? Il demanda alors en désignant le restaurant d’un coup de tête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: when we first met (aramis&wiliiam)   

Revenir en haut Aller en bas
 
when we first met (aramis&wiliiam)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO TEARS LEFT TO CRY :: / PORTLAND, OREGON, 2018 / :: hawthorne-
Sauter vers: