AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Can you escape ? [Le club des poètes disparus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Portland Babes
broken heart since : 24/08/2018
textos de rupture envoyés : 426
la gourmandise : 90
faceclaim : Dominic Sherwood, by Carole71

MessageSujet: Can you escape ? [Le club des poètes disparus]   Sam 13 Oct - 6:37

Can you escape ?
Le club des poètes disparus

“J'ai toujours pris pour un axiome que les petites choses avaient une importance capitale.” - Arthur Conan Doyle
Le temps file à toute vitesse : cela fait une semaine qu’a eu lieu l’anniversaire d’Othello, et donc, ma dispute avec Théoxane. Le mois de septembre touchant à sa fin, et il n’a pas été des plus agréable à mon encontre. Normalement, ce samedi, devrait m’aider à m’aérer l’esprit. Avec le club, nous avons prévu une petite activité, en guise de « lancement » de la nouvelle année. C’est une coutume, de se faire quelques sorties de la sorte, de temps à autre. Cette fois, nous avons opté pour un escape game, géré par une ancienne membre du club. Elle lance une nouvelle salle, que nous serons les 1ers à tester. D’après ce qu’elle nous a dit, ça devrait nous plaire, puisque le jeu était un mélange de diverses œuvres littéraires, de toutes époques, de tous styles et de toutes nationalités différentes.

L’ancien entrepôt abritant l’escape game n’a clairement plus rien à voir avec ce qu’il était à l’époque. Il n’y a pas à dire : elle avait fait du bon boulot. Après nous avoir laissé nous grimer sommairement, dans un style relativement steampunk, nous avons droit à un descriptif un peu plus détail de ce qu’est un escape game, à destination de ceux qui pourraient ne jamais en avoir fait. Et enfin, nous voilà dans la 1ère salle. La gérante nous plante alors le décor qui sera le nôtre : du statut d’invités à un bal prestigieux, nous voilà passés au statut de prisonniers, accusés d’un vol commis dans la soirée. A nous de prouver notre innocence, et de retrouver le(s) vrai(s) voleur(s). Et au plus vite, le maître des lieux veut nous condamner au plus vite pour un tel affront à son hospitalité…. Le chrono est enfin lancé. A nous de réussir notre mission, ou de périr… « Je suis trop jeune pour mourir ! », dis-je, avec un sourire, avant de me mettre à observer plus attentivement les lieux, à la quête d’indices utiles.

(c) DΛNDELION

_________________
Hélioxane
Day breaks and when I turn you're not on my pillow. Still your t-shirt on my chair. I try not to think but I can't stop and doubt sets in like a storm. The jump was my decision I've only got myself to blame. 'Cause I have no right to love you when I chose to walk away. I have no right to miss you when I didn't wanna stay. And I have no right to need you and I knew what my heart was gonna lose. I have no right to love you but I do, I still do.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Can you escape ? [Le club des poètes disparus]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Multimédia] Lego club show special BIONICLE...
» un club au nom bizzare
» Recherche joueur ou club en Alsace
» Recherche joueur ou club en Alsace
» Club Tiin Azur à Lyon : Soirée portes ouvertes le 4/11 à 20h

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NO TEARS LEFT TO CRY :: / PORTLAND, OREGON, 2018 / :: west end-
Sauter vers: